12.01.1696 Transaction
entre Marguerite SIMONET femme de Jean SIMONIN absent, autorisée par justice assistée de Claude SIMONET son frère d’une part,
Antoine DEMANGE, laboureur à Cutting d’autre part,
ce dernier ayant acquété une protion de biens immeubles assis et situés au ban et finage de cutting appartenant audit Jean SIMONIN, absent, pour raison de laquelle ladite SIMONET en l’année 1688 aurait intenté son action en déguerpissement … lequel aurait appelé César SIMONIN, bourgeois de Marsal en garantie d’iceux … dont sentence serait intervenue par decvant le sieur COTTE, juge de la chatellenie de Dieuze, qui aurait adjugé à ladite SIMONET ses fins, en exécution duquel jugement le 17 mars 1688 ledit César SIMONIN comme ayant pris le fait et cause dudit Antoine aurait transigé avec ladite SIMONET de lui payer annuellement pendant le temps de sa vie 5 paires de quartes rendue sur ses greniers à Athienville.
Au moyen de 120 livres que ledit Antoine a payé comptant ladite SIMONET se déporte de ces prétentions.
Témoins : Pierre BAPTISTE, avocat en parlement résidant à dieuze, Jean TEMBLAIRE, maître cordonnier de Dieuze.

 

21.01.1696 Insinuation
faite par Nicolas RAP, laboureur demeurant à Léning
d’un acte de vente passé à son profit par Simon JEAN et Anne Marie GAILLOT  sa femme de certains biens immeubles situés à Léning le 9 juillet 1688.
Pièce jointe : le 28 avril 1680 Anne-Marie GAILLOT autorisée de son mari d’une part et Jean BILLY demeurant à Léning d’autre part, lesquels ont fait le marché qui s’ensuit. Ladite Anne Marie a vendu, cédé, transporté audit Jean BILLY tout le bien qui lui est obvenu  pour la part et portion héréditaire, consistant en terres arrables … qu’elle a dans le village de Léning … 15 risdalers.
Témoins : Jean ARNOULT d’Insming, Claude VALANTIN, domestique.
Ce jourd’hui 9 juillet 1688 Simon JEAN, maître meunier demeurant au moulin d’Insming et Anne Marie GAILLOT sa femme ont vendu tout ce qu’ils pouvaient prétendre dans la succession provenant de défunt la nommée Marie CLAISSE demeurant en son vivant à Léning Altroff comme il est plus amplement mentionné dans un autre acquêt du 30 avril 1680
au nommé Jean BILLY, laboureur à Léning et Catherine MARI sa femme (15 écus blancs)… et que le nommé Nicolas RAPPE ayant épousé la veuve de défunt Jean BILLY…

 

28.01.1696 Transport
par Pierre SCHOULER demeurant à Assenoncourt
à Adam LAURENT, marchand de Dieuze
de la somme de 84 F barrois qui lui est due par Marguerite RIGARD femme de feu dominique DIDELOT résidant à Gelucourt par promesse du 23 janvier 1696.
Témoins : Michel NICOLAS, maître tailleur d’habits de Dieuze, Etienne TEMBLAIRE, maître cordonnier de Dieuze.

 

31.01.1696 Vente
par Henry RITTER, huissier en la prévôté royale de Dieuze
à Claude LARBOULETTRIER, vintre aux salines de Dieuze et Françoise DESSEY sa femme
d’un jardin à arbres comme il se contient  à Dieuze chargé d’un chapon et une poule de cens annuel envers le sieur BUSSELOT (36 livres).
Témoins : Nicolas ADAM, laboureur à Blanche Eglise, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.

 

04.02.1696 Donation
par Jean POTOT, cavalier en la compagnie de M.de Prouville au régiment de Monseigneur le duc de Bourgogne
à Nicolas POTOT, expert priseur et arpenteur en la prévôté et châtellenie de Dieuze, son frère et sa femme
en cas ou il  viendrait à mourir dans le service ou il est
il donne tous les biens meubles et immeubles  qu’il délaissera au point de son décès.
Témoins : Nicolas MARCHAL, laboureur à Guébling, Louis GUYON, fils majeur.

 

09.02.1696 Dette
de Edme MANGE, laboureur à Kerprich
à Jean GOBRON, jeune fils majeur d’ans de Kerprich et Catherine GOBRON sa sœur absente (85 livres 14 sols tournois).
au sujet de ce qu’il leur adecenait en la communauté d’entre Edme MANGE et défunte Barbe GODERON sa femme et sœur aux créditeurs, décédée depuis peu, sans avoir laissé hoirs de leur mariage.
Témoins : Humbert VARY, prêtre , curé de Kerprich, Louis GUYON, fils majeur d’ans.
En marge : 17.11.1699 Jean GOBRON confesse avoir reçu la somme de 54 livres.

 

09.02.1696 Bail
laissé par Joseph TOUSSAINT, avocat en parlement demeurant à Dieuze
à Dominique CLAUDE, laboureur à Dieuze
d’un gagnage à Dieuze (3 ans ; 10 paires de resaux).
Témoins : Pierre GÉRIN dit Saint Pierre, marchand de Dieuze, Louis GUYON fils majeur d’ans.

 

 

13.02.1696 Traité de mariage
Edme MANGE de Kerprich, assisté de Jacques MANGE, manœuvre à Mulcey, François MANGE, laboureur à Kerprich, ses frères.
COGNIEL Barbe fille de défunt Nicolas COGNIEL et  Marguerite CAMUS sa femme, demeurant à Moncel, assistée de Jean COGNIEL demeurant à Guéblange, frère, Jean TITREMANT demeurant à Guéblange, beau-frère, Jean SIMONIN, laboureur à Mulcey, oncle maternel.
Témoins : Nicolas LELOUP, maître cordonnier, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.

 

14.02.1696 Insinuation par Nicolas SCHONT demeurant à Morhange
d’un transport fait à Morhange le 14.02.1696 fait par F.THOMAS à Nicolas SCHONT demeurant à Morhange de la somme de 50 écus 20 sols  provenant du transport fait  par Philippe CHONT, le 27 août 1695 sur Demange KIPPERT de Stainbach.

 

15.02.1696 Vente
par Nicolas FRANÇOIS de Cutting tant en son nom que se portant fort de Marguerite PIERSON sa femme, lequel a dit qu’ayant vendu conjointement avec ladite POIRSON sa femme une maison située à Cutting à Georges PIERRON, huissier à Dieuze  par contrat du 23 janvier dernier lequel est demeuré résolu au moyen d’un billet ci-joint,
à la communauté d’Antoine DEMANGE, maire, Demange PARMENTIER, Gaspard LALLEMAND, Paul PARENTIN, Grégoire STRIBERG, Jean COLLIN, Hans Felt CAUGER, François PARENTIN, Adrian SONNET, Haman GROSMENGIN et Pierre MORLOT, écuyer, composant la dite communauté
d’une maison à Cutting au derrière de l’église paroissiale, pour servir à l’usage du curé de Cutting,  avec le meix derrière à la réserve du pressoir que le vendeur s’oblige de transporter pour la Saint Jean prochaine (685 livres 14 sols tournois) qu’ils ont promis  de payer à la décharge des vendeurs savoir 342 livres à Christine FRANÇOIS leur sœur par contrat de constitution passé par devant maître Christophe KLEIN, notaire à Dieuze, 37 livres 10 sols à Gilles ROBERT du Crisvalt par promesse, 96 livres à Antoine DEMANGE par obligation  et le surplus faisant 209 livres 7 sols seront payés en deux termes,
lesdits habitants et communauté de l’agrément de messire Jacques GODEFROY, prêtre curé de Cutting auxdits Nicolas FRANÇOIS et sa femme
une masure et emis dépendant de la cure de Cutting au derrière de l’église.

 

16.02.1696 Marché
entre Claude MASSON, laboureur à Guénestroff lequel a déclaré que le nommé Nicolas SCHONDT de Morhange ayant l’année dernière fait saisir ses grains pour être payé d’une somme de 32 écus blancs et une quarte de blé qui lui était redevable par promesse, auquel grain il aurait fait établir pour commissaire, Didier PIERRE, laboureur à Kerprich, lequel étant refusant de rendre compte de sa gestion, ledit Claude MASSON aurait été obligé de le faire assigner au présidial de Sarrelouis ou il aurait obtenu deux sentences qui condamnent ledit PIERRE à lui rendre compte de sa gestion et par corps.
et Didier PIERRE.
Ce dernier s’oblige à payer à Claude MASSON 18 livres.
Témoins : Humbert FAUCONNIER, maire des Lindres, Dominique BIGOT

 

 

18.02.1696 Traité de mariage
François THIRION, laboureur à Dieuze, veuf de Marie-Jeanne BARTHELEMY assisté de Dominique GRANDIDIER, maître maréchal à Dieuze, son beau-frère, Christophe BARTHÉLÉMY, m°maçon son beau-frère.
Jeanne-Claude BARTHÉLÉMY fille de défunt Nicolas BARTHELEMY, laboureur à Languimberg et Anne BARDOT sa femme, assistée de Adam LAURENT et Joseph LENOIR ses bons amis.
L’époux a des enfants du premier mariage.

 

20.02.1696 Vente
par Pierre MORLOT, écuyer à Cutting et Jean-Pierre MORLOT, écuyer son fils, forts de Jean TIETREMAN de Cutting et Anne Henriette MORLOT sa femme
à Grégoire STRIBERG, maître tisserand demeurant à Cutting et catherine MONTFORT sa femme
de terres à Cutting -63 livres).
Témoins : Pierre BONNEF, Nicolas NETTELIN de Rorbach.

 

06.03.1696 Transport
par Jacques GEORGEON, bourgeois de Dieuze, Sébastienne GERGEON veuve de feu Germain JACOB demeurant à Dieuze, lesquels ont déclarés que leur appartenant conjointement avec Nicolas GEORGEON, Jacques RIMER à cause de Madeleine GEORGEON sa femme leurs frère et sœur,
quelques biens immeubles situés à Barba dépendant de Blamont pour lesquels il y a procès  à l’encontre de Jean MATHIEU, laboureur audit Barba qui s’en est emparé, de sorte que comme le procès à l’apparence de tirer à longueur et que Jacques GEORGEON et bastienne sa sœur ne sont point en état de fournir aux frais qu’il conviendrait faire pour la poursuite dudit procès
à Nicolas GEORGEON et Jacques RIMER tous les droits qui leur appartiennent en la propriété desdits immeubles (14 livres tournois).
Témoins : Jean PETITJEAN, maître cloutier, de Dieuze, Nicolas ALOY, laboureur à Cutting.
En marge 22.07.1698 Quittance de la somme de 14 livres tournois par Jacques et Sébastienne GEORGEON.

 

06.03.1696 Transport
par Claude HERIC fils majeur d’ans demeurant à Assenoncourt lequel a déclaré qu'il lui appartient le 1/4 des biens immeubles provenant de la succession de défunt Peter HERIQ vivant  demeurant à Guermange, conjointement avec Claude HENRY de Guermange et consorts pour raison de la propriété desquels il convient d’intenter procès contre la dame douairière de Guermange pour en avoir la distribution par l’arpentage et remembrement du ban et finage, de sorte que comme ledit procès a apparence de tirer à longueur et que ledit n’est pas en état de fournir aux frais qu’il conviendrait faire pour la poursuite dudit procès
à Claude HENRY et Marie HERIC sa femme
de lapropritété et jouissance du quart des immeubles provenant en indivis dudit HERIC (2 quarterons de grain, chaque année, sa vie durant de chaque journal de terre).
Témoins : Nicolas BUSSELOT, écuyer, tailleur des bois de la saline de Dieuze, Nicolas POTOT, arpenteur juré en la prévôté royale et chatellenie de Dieuze.

 

10.03.1696 Acensement
passé par Nicolas BUSSELOT, écuyer, tailleur des bois de la saline de Dieuze
à Didier PIERRE, laboureur à Kerprich et Catherine BOUR sa femme
d’un jardin à arbres à Kerprich (2 chapons vifs en plumes).
Témoins : Nicolas POTOT, expert priseur et arpenteur juré en la prévôté et chatellenie de Dieuze, Claude HENRY, laboureur demeurant à Guermange.

 

14.03.1696 Vente
apr Didier PIERRE, laboureur à Kerprich
à Nicolas CELLIER, jeune fils majeur d’ans à Kerprich
d’un jour de vigne à Kerprich (81 livres tournois).
Témoins : Nicolas LELOUP, maître cordonnier, Dominique CLAUDE de Dieuze
En marge : 03.06.1701 Nicolas CELLIER veut que le contrat  soit cassé.

 

15.03.1696  Renonciation
par Catherine MOUGEOT veuve de défunt le sieur Barthélémy LOMBARD de Dieuze ayant l’usufruit des biens fonds anciens délaissés par ledit défunt son mari dont dépend une maison et écurie à dieuze en la grande rue entre le sieur Antoine NOEL d’une part et Christophe MATHIS d’autre part, dans laquelle se trouvent quantité de grosses réparations à faire faire pour en empêcher  la ruine totale de sorte qu’en cette qualité d’usufruitière elle est tenue de l’entretien d’icelle et de faire faire ladite réparation, mais comme elle se trouve à présent dépouillée de tous moyens et absolument hors d’état de pouvoir
à son droit d’usufruit
au profit de Nicolas et Claude LOMBARD demeurant à Sarrebourg et Saint-Dié, ses enfants.
Témoins : Nicolas BLANPAIN, clerc au diocèse de Metz, Pierre LHUILLIER, garçon patissier à Dieuze.

 

15.03.1696 Dettes
de Jacques HEULOT de Basse Lindre
envers Marie COGNIEL fille mineure de défunt Claude COGNIEL et Anne BERTAUT ses père et mère acceptant par Joseph COGNIEL son oncle et tuteur
de la somme de 30 livres restant du prix d’une maison située à Lindre.
Témoins : Nicolas et Joseph BLANPAIN, de Dieuze
En marge : 08.04.1698 Joseph COGNIEL reconnaît avoir reçu la somme et consent à la radiation.

 

16.03.1696 Vente
par Sébastien CRESSELY, laboureur à Mulcey
à Nicolas MARIEN demeurant à Blanche-Eglise
d’une vache sous poil souris âgée d’environ onze ans, une autre sous poil noir âgée d’environ 5 ans, un petit taureau d’environ un an et une genisse d’environ neuf mois (81 livres tournois).
Témoins : Georges TEMBLAIRE, maître cordonnier, Louis GUYON, fils majeur.

 

18.03.1696 Bail
laissé par les révérends pères supérieur et religieux minimes du couvent de Dieuze par le révérend père François Joseph ROME, supérieur, pères Charles CHAMBRAY et Jean François LACHAUSSÉE composants la communauté du couvent
à Henry LEONARD, laboureur demeurant à Chambrey présent et acceptant
un gagnage situé à Chambrey appartenant au couvent provenant de M de SAUBOREL que le preneur tient actuellement à bail et un autre gagnage à Chambrey provenant de défunte demoiselle BAZART tenu à présent par Claude AUGUSTIN (9 années ; 37 paires de quarte).
Témoins : Georges TEMBLAIRE, maître cordonnier, Louis GUYON, fils majeur, de Dieuze.

 

20.03.1696 Bail
laissé par Marie VAUTRIN veuve de feu Nicolas HAMAN demeurant à Dieuze
à César THOMAS, laboureur à Bourgaltroff
de terre à Bourgaltroff et Bédestroff (3 ans ; 4 paires et demi de quarte).
Témoins : Nicolas POTOT, arpenteur royal en la prévôté de Dieuze, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.

 

21.03.1696 Vente
par Romain MALLET, bourgeois de Dieuze, et Marguerite THIRIET sa femme à cause d’elle
à Nicolas BINOT, prêtre et curé de Guébling
d’un jour de terre à Guébling (4 livres 10 sols).
Témoins : Claude BLANPAIN, marchand, Nicolas MONFORT, marguilier de Dieuze.

 

24.03.1696 Vente
par Jean-Pierre MORLOT, écuyer pour la moitié et Jean TITREMAN demeurant à Cutting au nom de Anne Henriette MORLOT sa femme à cause d’elle pour l’autre moitié
à Demange PARMENTIER, laboureur à Cutting et Anne MARCHAL sa femme
de terres à Guébling (69 livres tournois).
Témoins : Joseph BLANPAIN, controleur des exploits à Dieuze, Louis GUYON, fils majeur.

 

26.03.1696 Vente
par Maurice MARCHAND de Dieuze et Barbe BRAGARD sa femme à cause d’elle pour la quart, André BERTRAND, maître tailleur d’habits pour un autre quart tant en son nom que se portant fort de Huberte LAPOINTE femme en secondes noces de feu Claude BRAGARD, absente pour la moitié
à Jacques BERNARD de Tarquimpol et Christine BRAVILLE sa femme
d’une masure de maisonnette contenant en la cave et les murailles d’alentour convenables à faire une forme à chaufour située à Tarquimpol, provenant de feu Claude SIMON, tabellion en Lorraine (21 livres).
Témoins : Jacques NOIRJEAN, maître cordonnier de Dieuze, Louis GUYON jeune fils majeur de Dieuze.

 

02.04.1696 Acensement
par Dominique AUBIN, laboureur à Lindre
à Jean JEUNESSE, manœuvre à Lindre et Marguerite MATZ sa femme
de terre à Lindre (2 bons chapons en plume).
Témoins : Nicolas LELOUP, maître cordonnier de Dieuze, Louis GUYON fils majeur.

 

02.04.1696 Dette
de Nicolas CHARLES de Rorbach
envers Jacob SPIR, juif de Dieuze (53 livres tournois)
pour le prix d’un cheval à lui délivré il y a 2 ans.
Témoins : Jacques HURLIN, maître cordonnier, Louis GUYON fils majeur, de Dieuze.
En marge : 27.12.1697 Jacob SPIR consent à la radiation.

 

03.04.1696 Vente
par Pierre ERMINGER, marchand boucher à Vergaville
à Claude CUSTOR, tonnelier à Vergaville
d’une place de meix à Vergavilleproche l’enclos de l’abbaye que le vendeur a ci-devant acquêté de Marguerite cOLIN veuve de Dominique MAIRE (105 livres tournois).
Témoins : Théodore DOMERS, maître tailleur d’habits, Jacob HANNY, maître maçon de Vergaville.
En marge : 28.05.1696 Les parties consentent à la radiation.

 

03.04.1696 Echanges
entre Jacob HAUNY, maître maçon à Vergaville d’une part
et Jean DRACH, jeune fils majeur à Vergaville d’autre part
de portions de vigne à Vergaville.
Témoins : Théodore DOMERS, maître tailleur d’habits, Pierre ERMINGER, marchand boucher de Vergaville.

 

03.04.1696 Vente
par Hans DRACH, jeune fils majeur d’ans, drapier à Vergaville
à Théodore DOMERS, maître tailleurs d’habuts à Vergaville et Anne PIERRE sa femme
d’une place pour y faire un meix au long de la muraille du jardin de l’abbaye de Vergaville
que le vendeur a pris par acensement de la dame abbesse (15 livres).
Témoins : Claude CUSTOR, maître tonnelier et Pierre ERMINGER, marchand boucher à Vergaville.

 

05.04.1696 Bail
laissé par Dominique TOUSSAINT de Guéblange
à Jean TIETREMAN, meunier à Guéblange
d’une vache rouge et blanc et deux autres vaches noires avec un petit bœuf et un veau de lait bigaré (3 années ; 21 livres).
Témoins : Henry RITTER, huissier à Dieuze, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.

 

11.04.1696
Christine KISTEMACHER veuve de défunt Nicolas ESSELIN, fermier du domaine de Dieuze
laquelle a déclaré que pendant la communauté d’entre eux, ils avaient acquis quelques biens immeubles  consistant en une maison et écurie située à Dieuze entre Adam SCHMITT d’une part et Charles SIMON d’autre part et une maison et écurie à Vergaville vis-à-vis de la halle dont la moitié lui appartient en propriété, que comme elle a une plaine connaissance que François FAULCHER son gendre et Anne Marie ESSELIN sa femme ont contractés quantité de dettes et au dela de ce qu’ils peuvent avoir de bien et facultés, étant tellement élevés que même tous leurs biens immeubles sont actuellement saisis et mis en criée à la requête de leurs créanciers qui ont déjà fait vendre tous leurs effets meubiliaire et fait constitué ledit FAULCHER prisonnier où il est actuellement détenu pour des sommes considérables étant même obligé envers la comparante d’une somme de 800 F barrois  qu’elle leur a ci-devant prêtée et délivrée à leurs nécessités, de manière de Françoise Barbe, Joseph et Barbe FAULCHER enfants desdits François FAULCHER et Anne Marie ESSELIN se trouvent par ce moyen entièrement dépouillés de ce qui leur devait advenir de la légitime de leurs père et mère et réduits à la dernière pauvreté,
pour raison de tout quoi ladite comparante ayant mis en considération l’amitié et bonne volonté qu’elle a pour lesdits enfants voulant leur en donner des marques certaines et leur conserver quelque chose pour leur entretien et élévement,
substitue lesdits enfants pour ses héritiers légitimes au lieu et place desdits François FAULCHER et sa femme et en conséquence veut et entend qu’aussitôt son décès arrivé, ils partagent pour la cinquième portion tous les biens immeubles et effets immobiliaires qu’elle laissera,
à la condition que lesdits enfants fassent dire et célébrer cent messes basses.
Témoins : Joseph LOUIS, hôtelain, Marien LHUILLIER, maître cordonnier de Dieuze.

 

14.04.1696 Vente
par Henry BADOROT demeurant à Lostroff se portant fort d’Hélène VUILLAUME sa femme
à Nicolas BUSSELOT, écuyer, tailleur des bois de la saline de Dieuze et Marguerite FERIET sa femme
d’un gagnage à Assenoncourt provenant de Henzel GASPARD à cause d’acquêt fait par le sieur BIZE, 91 jours de terre et 3 autres pièces de terre, 31 fauchées et demi de pré avec une autre pièce de pré provenant de feus Clausin MENGETAIRE, Court BOUTELLIER, Chrisman LAMPERT, Niquel BERNARD, Claudon CHATRON, Bernard DIDIER, Daut( ?) NICKEL, Feltin GROSHAMAN, Niquel BERNERT, du Vieux Maire CLAINEURT, Bastien DESMONET, Didier BERNARD, Michel BESNIQ, Henry ARNESTNickman KLEINBERNARD, Krier HANS, Nicolas BRAGARD, Estienne DOMMEREY, Demange POIRSON, Nicolas PETITJEAN, Nicolas GASPARD, Nicolas ARNET et Henzel GASPARD le tout au contenu d’une déclaration en forme de pied terrier contenant 7 feuillets signée du vendeur et autre titres, papiers eta uatres enseignements (1 500 livres tournois de principal, 42 livres pour une coiffe à la venderesse.
Témoins : Charles Henry d’AINVILLE, chevalier, sieur de Guéblange,  Nicolas BLANPAIN, licencié en théologie demeurant à Dieuze
En marge : 02.07.1696 Ratification par Hélène VUILLAUME

 

23.04.1696 Insinuation
par Henry DUDOT, maître tisserand à Hellimer
d’un acte de vente fait par le sieur DUNESME de Bassing le 7 octobre 1687 de certains biens sis à Hellimer.

 

25.04.1696 (à Insming) Vente
par Thomas CREMER, manœuvre à Grening
à Nicolas FEISTHAMEL, laboureur à Grening, et Marguerite HOUPERT sa femme
de terre à Grening (13 livres 10 sols tournois).
Témoins : Peter HOUPERT, Anstien CALVÉ d’Insming.

 

 

25.04.1696 Insinuation
par Nicolas GAUCHER, habitant de Nelling
d’un acte de vente en date du 28 février 1695 par les héritiers de Rodt HANS
Pièce jointe :  28.02.1695 Vente
par les héritiers RODHANS
à Nicolas GAUCHÉ, laboureur à Nelling et Marie BOUR sa femme
de prés à Nelling ( (48 livres tournois).
Témoins : Caspard POUL, Henry HOUDY, régent à Insming
Marques de : Nicolas GAILLARD, vendeur, Catherine GAILLARD, venderesse, André PIERRE, vendeur, Liabet GAILLARD, venderesse, signature I.MARAL.

 

25.04.1696 (à Insming)  Vente
par NiquelMENNEL, maître tisserand à Gréning, Anne MENNEL veuve d’Adam GABRIEL demeurant à Tiffembach, Jean Gérard MENNEL, laboureur à Tiffembach, chacun pour un tiers
à Hans KOENIG, laboureur à Petit Tenquin
de la moitié d’un patural  (36 livres).
Témoins : Nicolas RIEB, maître chirurgien, Peter HOUPERT, laboureur à Insming.

 

25.04.1696 (à Insming) Vente
par Wilhem KEGLER, laboureur à Kleintenquin
à Hans KOENIG, laboureur à Kleintenquin
d’un patural ou jardin (52 livres tournois)
Témoins : Nicolas CLEMENT de GILLET ; écuyer, Nicolas RIEB, maître chirurgien d’Insming.

 

25.04.1696 (à Insming) Vente
par Christine veuve de Guéhans HOUZER demeurant à Réning (vente faite le 17 avril 1695)
à Michel JACOB, laboureur demeurant à Insming et Marie NELLINGER sa femme
le tiers de certains biens (36 livres).
Témoins : Nicolas CLÉMENT de GILLET, écuyer, Peter HOUPERT, laboureur à Insming.

 

25.04.1696 (à Insming) Vente
par Christophe NELLINGER
à Jean FICHER, maître maréchal ferrant d’Insming et Odile BLAISIN sa femme
d’un jardin à Nelling (16 livres)
Témoins : Nicolas CLÉMENT de GILLET, écuyer, Peter HOUPERT, laboureur à Insming.

 

25.04.1696 (à Insming) Vente
par Jean CLÉMENT, laboureur à Réning
à Sébastien CLÉMENT, laboureur à Réning
de la moitié d’un jardin à Réning (24 livres tournois)
Témoins : Peter HOUPERT, Christophe NELLINGER d’Insming.

 

25.04.1696 (à Insming) Echanges
entre Jean CLEMENT, laboureur à Réning d’une part,
Michel JACOB, laboureur d’Insming d’autre part.
Témoins : Nicolas RIEB, maître chirurgien, Peter HOUPERT, laboureur à Insming.

 

25.04.1696 (à Insming) Vente
par Jean LOTTIER demeurant à Uberkinger
à Guehans GROS demeurant à Nelling et Suzanne LEBLANC sa femme
de terre à Nelling (24 livres).
Témoins : Peter HOUPERT, laboureur à Insming, Nicolas RAP, laboureur à Léning.

 

25.04.1696 (à Insming) Vente
par François BRULANT, jeune fils majeur d’ans demeurant à Insming
à Guéhans GROS, laboureur à Nelling et Suzanne LEBLANC sa femme
de 5 quarts de fauchée à Nelling partageable avec les représentant LAYFERT (24 livres).
Témoins : Nicolas RIEB, maître chirurgien à Insming, Nicolas RAP, laboureur à Léning.

25.04.1696 (à Insming) Dette
de Jean CLÉMENT, laboureur à Réning
envers Sébastien CLÉMENT, son frère, laboureur à Réning (271 livres 10 sols).
Témoins : Nicolas RIEB, maître chirurgien, François BRULANT, fils majeur d’Insming.

 

25.04.1696 (à Insming) Echanges
entre Nicolas CLÉMENT de GILLET, écuyer, demeurant à Insming et Elisabeth BOUR sa femme d’une part
et Nicolas RIEB, maître chirurgien demeurant à Insming et Barbe BRULANT sa femme à cause d’elle, François FERNE, laboureur à Insming et Nicole BRULANT sa femme à cause d’elle, et François BRULANT fils majeur d’ans demeurant à Insming d’autre part.
Ces derniers cèdent aux premiers pour leur servir d’acquêt en commun une maison en forme de pavillon située à Albestroff vis-à-vis de la porte du côté de la chapelle sainte Anne à eux obvenue en partage.
Le sieur CLEMENT de GILLET et sa femme abandonnent la moitié d’un gagnage à Réning provenant de Barthel GUE… et Hans LUX au contenu des titres papier,
à la charge ledit CLÉMENT de GILLET et sa femme de faire refaire à neuf à leurs frais la grande muraille mitoyenne entre le pavillon cédé et la maison dudit RIEB … à payer à Charlette et Nicole BRULANT enfants mineurs de défunt le sieur Barthélémy BRULANT, leurs frères et sœurs la somme de 600 F barrois.
Témoins : Christophe NELLING, d’Insming, Nicolas RAP de Léning.

 

 

25.04.1696 Vente
par le sieur Nicolas CLÉMENT de GILLET, écuyer, demeurant à Insming et Elisabeth BOUR sa femme à cause d’elle
à Nicolas RAP, laboureur à Léning et Catherine MARIT sa femme
d’un gagnage situé à Léning provenant du sieur Jean-Michel BOUR et Marie KLEZE père et mère de la venderesse. (502 livres 5 sols tournois).
Témoins :Peter HOUPERT, laboureur demeurant à Insming, Christophe NELLINGER d’Insming.

 

25.04.1696 Vente
par Paul CIRIER, maître tisserand à Insming, et Martine CULVÉ sa femme à cause d’elle
à Antoine HENNON, laboureur demeurant à Insming
de terre à Insming (13 livres 10 sols).
Témoins : Peter HOUPERT, laboureur, Nicolas RAP, laboureur à Léning.

 

25.04.1696 Insinuation faite par Nicolas RAP, laboureur demeurant à Léning
d’un acte passé le 02.11.1692 (minute du notaire d’Albestroff signée Jean DIEZ, tabellion) Vente
par Hans Peter BECQUER, maître tisserand à Gréning
à Nicolas RAPP, laboureur à Léning Altroff et Catherine MARIN sa femme (17 F et demi barrois).
Témoins : Nicolas CLÉMENT de GILLET, maître chirurgien demeurant à Insming, Nicolas TOLLEY, jeune garçon d’Albestroff.

 

 

26.04.1696 (à Insming) Vente
par Bartel MARCHAL, laboureur à Vittersbourg et Suzanne RIEB sa femme
à Pierre CHASTELLAIN, chirurgien major du régiment de Champlin et Agnès RIEB sa femme
de sa part et portion dans une maison (114 livres).
Témoins : Nicolas CLÉMENT de GILLET, écuyer, Peter HOUPERT demeurant à Insming.

 

26.04.1696 (à Insming) Vente
par Pierre CHASTELLAIN, chirurgien major au régiment de Champlin
à Bartel MARCHAL, laboureur à Vittersbourg, et Suzanne RIEB sa femme
d’une masure  (27 livres).
Témoins : Nicolas CLÉMENT de GILLET, écuyer d’Insming, Nicolas HENRION, bourgeois de Sarralbe.

 

26.04.1696 (à Insming) Vente
par Jean Herman RICHARD, meunier au moulin d’Oderfing et André RICHARD, bourgeois de Saint-Avold au nom et fondé de procuration de Sibille RIEB veuve de feu André RICHARD demeurant à Saint-Avold
à Pierre CHASTELLAIN, chirurgien maire au régiment de Champlin, Barthel MARCHAL, laboureur demeurant à Vittersbourg et Christophe HAMAN de Vittersbourg acceptant pour eux Agnès, Suzanne et Catherine RIEB leurs femmes, chacun pour un tiers
de la moitié de tous les biens, immeubles provenant de Sibille RIEB, Marcus BECK, Thiebelt RIEB et de tous autres (255 livres tournois).
Témoins : Nicolas CLÉMENT de GILLET, écuyer, Peter HOUPERT d’Insming.

 

28.04.1696 Vente
par Nicolas GUYON, bourgeois de Dieuze, Catherine SIMON sa femme
à Jacques BERNARD, manœuvre à Tarquimpol et Christine BRAVILLE sa femme
d’un petit meix  (24 livres).
Témoins : Nicolas BLANPAIN de Dieuze, Jean COTTAU, huissier au présidial de Sarrelouis.

 

30.04.1696 Insinuation par Nicolas ADAM
d’un acte du 23 avril 1696
Comme ainsi soit que procès soit mu pendant à la cour de Parlement de Metz
entre Nicolas ADAM d’une part
et plusieurs particuliers du ban et finage de Guéblange d’autre part
pour raison de l’arpentage dudit ban en laquelle le sieur COTTE, lieutenant général au ci-devant baillage de Dieuze lequel serait compris avec les autres possesseurs pour le repérer en ses inventaires de production et demande… transigent …
Le sieur COTTE abandonne audit ADAM des terres contenues en sa demande et 2 journaux au par dela dont il choisira dans les siens propres dans le temps de la pentecôte prochaine si mieux n’aime lui payer moyennant l’abandon de tout procès tant principal que dépens.

 

30.04.1696 Vente
par Marie VAUTRIN veuve de feu Nicolas HAMAN demeurant à Dieuze
à Nicolas DIEULIN, laboureur à Gelucourt et Anne GIGOULT sa femme
d’une chenevière à Gelucourt (27 livres).
Témoins : Joseph LENOIR, maître patissier, Louis GUYON, fils majeur, de Dieuze.

 

30.04.1696 Vente
par Henry ESTIENNE, manœuvre demeurant à Albestroff et Christine MERCIER sa femme à cause d’elle
à Pierre GOUY, laboureur demeurant à Loudrefing, et Hélène BERNARD sa femme
des deux tiers de tous les biens immeubles de défunt Zondach CREMER situé à Loudrefing partageable et indivis avec l’acquéreur pour l’autre tiers (90 livres).
Témoins : Jean Feltin CAUGER, laboureur à Loudrefing, Louis GUYON fils majeur de Dieuze.

 

30.04.1696 Vente
par Jean Feltin CAUGER, laboureur demeurant à Loudrefing
à Pierre GOUY, laboureur à Loudrefing et Hélène BERNARD sa femme
d’un jardin  à Loudrefing (30 livres tournois).
Témoins : Joseph BLANPAIN, controleur à Dieuze, Henry ESTIENNE d’Albestroff.

 

03.05.1696 Vente
par Antoinette WOLFF femme de Claude BARTHÉLÉMY de Dieuze, autorisée par justice en date du 19 avril dernier
à Joseph WOLFF et Marie Madeleine DROUIN sa femme
de la moitié d’un jardin (81 livres).
Témoins : Jean-Jacques NOIRJEAN,  Louis GUYON, de Dieuze.

 

05.05.1696 Dette
de Jean TIETREMAN, meunier au moulin de Guéblange
envers Edme MANGE, laboureur demeurant à Kerprich (42 livres 17 sols).
Témoin : Nicolas LELOUP, maître cordonnier, Louis GUYON, fils majeur, de Dieuze.

 

06.05.1696 Quittance
donnée par Jean LALLEMANT, laboureur à Guermange
à Martin LAMBOTTE, maire de Bidestroff et Joseph VAUDIN, commis de ville au nom de la communauté de Bidestroff
de la somme de 75 livres tournois restant de plus grande somme que ladite communauté d’était obligée de donner au nommé Jean MONN pour leur cote part de la somme convenue avec lui pour servir dans la milice pour eux.
Les représentants de la communauté ont promis de payer à Georges PIERRON, huissier à Dieuze, les frais de voyage fait à Bidestroff pour poursuivre le paiement de la somme.
Témoins : Jacques NOIRJEAN, maître cordonnier, Louis GUYON, fils majeur, de Dieuze.

 

15.05.1696 Dette
de Marie CESAR veuve de défunt Jean JACQUIN demeurant à Dieuze
envers Dominique LOUIS, marchand boucher demeurant à haroué (91 livres 14 sols), tant pour le louage d’une année qui écherra à la saint Jean Baptiste d’une maison à Dieuze qu’elle tient à bail que pour quelques marchandises, bois et autres effets à elle vendus.
Témoins : Georges TEMBLAIRE, maître cordonnier, Louis GUYON fils majeur.
En marge : 27.07.1696 Dominique LOUIS reconnaît avoir reçu de Marie CÉSAR la somme de 91 livres 14 sols et consent à la radiation.

 

19.05.1696 Bail
laissé par Louis BERTRAND, écuyer, capitaine de cavalerie au régiment de Souilly
à Jean et Charles MALDINÉ, laboureurs demeurant à Mulcey
d’un gagnage à Mulcey (9 années ; 18 paires de resaux).
Témoins : André de XOUSSE, receveur de Dieuze, Jacques de XOUSSE, avocat en parlement demeurant à Dieuze.

 

21.05.1696 (à Château-Voué) Dette
de François EVRARD, laboureur à Wuisse
envers les veuve et héritiers de feu Sébastien MANGOIN de Château-Voué acceptant par Dominique MANGOIN l’un d’eux (116 livres 7 sols 6 deniers tant pour reste du prix d’un cheval à lui vendu que prix de quelques blé et avoine.
Témoins : Joseph BLANPAIN, controleur des exploits de la ville de Dieuze, Nicolas BAILLY, jeune fils demeurant à Château-Voué.

 

26.05.1696 Vente
par Louis MAROUEL, manœuvre à Conthil et Marguerite GENOT sa femme
à Jean MAROUEL, jeune fils majeur de Château-Voué, pour lui et Marie CENSIER fille d’Etienne CENSIER avec laquelle il a contracté mariage et est actuellement fiancé
d’un appartement dans une maison située à Conthil en haut du village, chargé des 2 tiers d’une poule envers le comte d’Hunolstein (192 livres 16 sols 6 deniers).
Témoins : Georges TEMBLAIRE, maître cordonnier, Louis GUYON fils majeur, de Dieuze.
L’acquéreur n’a payé que 85 livres 14 sols) et à promis de payer 64 livres 2 sols 6 deniers à Claude GAULCÉ de Conthil, 42 livres 17 sols au sieur CLAUDON, curé de Château-Voué.

 

15.06.1696 Insinuation
par Jean ARNOULD d’Insming d’une vente privée faite le 13.06.1686 à Saint-Avold
par Sibille RIEB veuve de feu André RICHARD
vend à Jean ARNOULD demeurant à Insming et Barbe FERN sa femme
de tous les biens immeubles pouvant lui appartenir à Réning provenant de Marie BECKER par hérédité de de défunt Court BECKER son père (12 écus blancs à 3 livres l’un).
Témoins : Laurent MARC et Jacob RECH de Saint-Avold.

 

15.06.1696 Insinuation
par Jean ARNOULD d’Insming d’une vente privée faite le  14.06.1686 à Insming
par Claude VALENTIN, manœuvre demeurant à Insming
à Jean ARNOULD, laboureur à Insming et Barbe FERN sa femme
de terre à Insming  (60 livres tournois).
Témoins : Jean DIEZ, tabellion de Châtellenie d’Albestroff, maire d’Insming, Henry HOUDY, régent à Insming.

 

20.06.1696 Dette
de François PARENTIN, régent à Cutting
envers Nicolas NETTELER, habitant de Rorbach (30 livres).
Témoins : Georges PIERRON, huissier de Dieuze, Louis GUYON demeurant à Dieuze.
En marge : 30.11.1696 Nicolas NETTELER consent à la radiation.

 

27.06.1696 Marché
entre Jean-Jacques HAMAN demeurant à Sotzeling étant de présent en cette ville d’une part,
et maître Georges PIERRON, huissier en la prévôté de Dieuze au nom et comme père naturel de Christophe, Anne et Nicolas PIERRON, enfants mineurs de son premier mariage  d’avec défunte Anne Marie HAMAN sa première femme , Nicolas PAGNY, maire à Vergaville au nom et comme ayant épousé Marguerite HAMAN sa femme, Jeanne Agnès HAMAN fille majeure d’ans demeurant à Dieuze d’autre part,
étant sur le point d’entrer en procès pour raison de leurs droits respectifs de la succession de défunt Nicolas HAMAN, sergent du domaine de Dieuze et Marie VAUTRIN leurs père et mère, ayeuls et ayeules et de l’exécution de testaments, l’un de défunt Claude VAUTRIN leur ayeul maternel et l’autre de Anne VAUTRIN veuve du feu le nommé DENIOT, sergent au baillage de Nancy,
à Propos de crtains biens à Gelucourt et autres lieux et de quelques contrats de donation faits par défunt Michel Jean LALLEMANT, demeurant à Neuviller et par ladite Marie VAUTRIN,
Jean-Jacques HAMAN promet de payer  auxdits PIERRON, PAGNY et Agnès HAMAN la somme de 462 livres 17 sols tournois, moyennant quoi tous les biens mobiliers et immobiliers desdites successions tant directes que collatérales où ils soient assis obvenus par le décès des susnommé se partagerons également entre elles, ce faisant  toutes les donations et testament demeureront cassée et d’aucun effet à la réserve du testament de défunte Marie VAUTRIN leur mère et donation par elle faite audit PAGNY et sa femme le 26 août 1686 pardevant le greffier de Vergaville qui demeureront en leur force et vertu.
Témoins : Nicolas GAILLOT, maître cordonnier, Christophe GAILLOT, fils majeur d’ans de Dieuze.

 

28.06.1696 Marché
de Joseph NICOLAS, maître tailleur d’habits demeurant à Vergaville
qui s’oblige envers Alexandre SESQUIN et consorts, juifs demeurant à Besviller
de fournir et voiturer à ses frais dans la ville de Metz la quantité de 105 quartes de blé froment en la maison de Marc LEVY, juif de Metz
moyennant quoi il demeurera quitte de la somme de 50 écus blancs à eux adjugé par sentence rendue entre lui et eux au présidial de Sarrelouis le 13 février 1696.
Michel NICOLAS aussi maître tailleur d’habits à Dieuze, son frère, se porte caution solidaire.
Témoins : Joseph SIMON, marchand tanneur, Christophe CURÉ, maître cordonnier  de Dieuze.

 

28.06.1696 Insinuation
par Jean DAGÉ de Honskirch  d’une vente à lui faite par Isaq GOUDELIN d’Alteville (8 écus blancs).

 

29.06.1696 Dette
de Sébastien ANDRÉ, laboureur demeurant à Guermange
envers Jacob SPIR, juif  (117 livres).
Témoins : Louis GUYON, Jacques LHUILLIER, fils majeurs à Dieuze.
En marge : 30.11.1696 Jacob SPIR consent à la radiation.

 

29.06.1696 Transport
par Jean Jacques HAMAN demeurant à Sotzeling
à Georges PIERRON, huissier en la prévôté royale de Dieuze au nom et comme père et tuteur naturel de Christophe, Anne et Nicolas PIERRON ses enfants de son premier mariage  avec défunte Anne Marie HAMAN sa femme promettant de faire agréer le sieur procureur du Roy, Nicolas PAGNY, maire de Vergaville au nom et comme ayant épousé Marguerite HAMAN, Jeanne Agnès HAMAN, fille majeure d’ans demeurant à Dieuze, chacun pour un tiers,
du quart en tous les droits successifs de défunt Nicolas HAMAN sergent du domaine de Dieuze et Marie VAUTRIN sa femme à la réserve des acquêts que le cédant a fait de ladite Marie VAUTRIN sa mère (620 F barrois).
Ledit Jean Jacques HAMAN demeure quitte de la somme de 462 livres 17 sols  à laquelle il était tenu par transaction faite le 27 courant.
Témoins : André GUYON, Nicolas AUBRY de Dieuze.

 

02.07.1696  (à Ostroff) Vente
par henry BADOROT demeurant à Lostroff
à Jean MULNIER, maître cordonnier et Anne ROMAIN sa femme
d’une chenevière à Lostroff (15 livres).
Témoins : Nicolas BUSSELOT, écuyer, tailleur des bois de la saline de Dieuze, Georges CRÉTIEN, laboureur à Lostroff.

 

03.07.1696 Insinuation
par Jean ARNOULD, laboureur demeurant à Insming d’une vente faite le 23 juin 1696
par Agnès RIEB, Suzanne RIEB et Bartel MARCHAL son mari et Catherine RIEB tous habitants de Vittersbourg
à Jean ARNOULD, laboureur à Insming
de ce qu’elle peut prétendre provenant  de feu Court BECQ et Marie BECQ sa fille à Réning (26 écus blancs 3 livres).
Témoins : Frédéric JEANGOUT, prêtre vicaire de Hellimer, Adrian MONCEL, régent à Léning et Francaltroff.

 

03.07.1696 Insinuation
par Joseph PIERRARD d’un traité du 12 novembre 1693 entre les soussignés qui promettent par ces présentes d’agir se défendre et fournir aux frais et dépens qui sont nécessaires en cas qu’il faille plaider contre le sieur DUFORT tant pour les rentes seigneuriales au sujet des dénombrements qu’il est obligé de faire que pour les actes qui lui seront signifié le (laissé en blanc) de novembre de la présente année 1693 pour la délivrance des bois tant des particuliers que de communauté et généralement tout ce qui sera  sera nécessaire de faire pour le bien de la communauté et promettent de choisir entre eux une personne a qui ils …. Procure pour agir et faire les poursuites nécessaires audit procès et promettent de lui fournir les deniers nécessaires audit procès et veulent … et contraint de payer la somme de 100 F barrois qui sera employé à faire les poursuites.
Signé PIERRARD, C.JADELOT, de BAINVILLE, Michel RENÉ, Christophe BARRÉ, Hans DOUILLOT, N.POTOT.

 

06.07.1696 Vente
par François Parentin, régent à Cutting, et Anne LALLEMAND
à Antoine DEMANGE, maire de Cutting et Anne BERG sa femme
d’une petite maison à Cutting (528 F barrois).
Témoins : Joseph BLANPAIN, Dominique MANGOIN.

 

07.07.1696 Vente
par demoiselle Claude JADELOT femme au sieur DESMOUZETTES, commandant d’un bataillon d’infanterie au régiment de Champagne demeurant à Bidestroff tant en son nom que comme fondée de procuration des sierus et demoiselles de BAINVILLE ses enfants en date du 6 avril 1696
à Joseph PIERRARD, laboureur à Bidestroff et Marie Anne BARRÉ sa femme
d’une place masure  située à Bidestroff, entre la grange de la cure d’une part et les acquéreurs d’autre part (66 livres 17 sols).
Témoins : Henry RITTER, huissier à Dieuze, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.
L’acquéreur n’a payé que 24 livres  et promet de payer le restant à la saint Martin prochaine.
En marge : 11.04.1697 Joseph de BAINVILLE en son nom et en celui de la demoiselle de BAINVILLE consent à la radiation.
Pièce jointe : 20.10.1698 à Dommartin, ratification par Pierre de BAINVILLE, curé de Dommartin,  fils de Claude JADELOT.

 

09.07.1696 (à Domnom) Acensement
par Henry BADOROT demeurant à Lostroff
à Pierron GUERELLE, laboureur à Guinzeling et Catherine FERIET sa femme
de quinze jours de terre  à Guinzeling.
Témoins : Léger GUYON, avocat en parlement, Joseph BLANPAIN, contrôleur des exploits à Dieuze.

 

09.07.1696 (à Domnom) Dette
de Pierre GUERELLE, laboureur à Guinzeling
envers le sieur Henry BADOROT (75 livres tournois).
Témoins : Pierre MORLOT, écuyer demeurant à cutting, Jean ANTOINE, jeune fils demeurant à Domnom.

 

09.07.1696 à Domnom) Bail
laissé par le sieur Pierre MORLOT, écuyer demeurant à Cutting, tant en son nom que se portant fort du sieur Jean Pierre MORLOT, écuyer son fils absent, et de Jean TIETREMAN de Cutting et demoiselle Henriette MORLOT sa femme
à Pierre GUEREL et François FAFFIEUZE, laboureurs demeurant à Guinzeling
d’un gagnage situé à Guinzeling (6 années ; à charge de défricher chaque année 2 jours de terre et une fauchée de pré, de défricher les jardins dépendant du gagnage et entretenir les baraques de même que les 3 fauchées que Charles ROYER a abandonné, et payer 2 paires de resaux avec un bichet de pois.
Témoins : Henry BADOROT demeurant à lostroff, Jean ANTHOINE jeune fils de Domnom.

 

10.07.1696 Dette
de Jacques BOUR, maître des hautes œuvres de Dieuze
envers Joseph LOUIS, hôtelain à Dieuze (54 livres)
pour reste du prix d’un cheval hongre.
Témoins : Jacques NOIRJEAN, cordonnier de Dieuze, Louis GUYON jeune fils majeur d’ans demeurant à Dieuze.
En marge : 05.04.1697 Le créditeur consent à la radiation.

 

14.07.1696 Insinué
par Léger GUYON, avocat de Michel BLOCK, juif habitant de Marsal, d’une promesse faite à son profit par Joseph DARTOIS de Mulcey portant 54 livres en date du 15 septembre 1695.

 

23.07.1696 Vente
par Henry BADOROT demeurant à Lostroff
à Marc MARION, laboureur à Assenoncourt, et Anne BALTZ sa femme
d’une place masure à Assenoncourt (64 livres 5 sols 6 deniers).
Témoins : Pierre COTTE, écuyer demeurant à Dieuze, Dominique HILAIRE, laboureur à Lostroff.
L’acquéreur n’a payé que les vins et promet de payer d’ici 2 ans.
En marge : 07.12.1698 le créditeur consent à la radiation.

 

26.07.1696 Vente
par Jean LENOIR de Mulcey et Demange LENOIR, laboureur à réning
à Pierre BOITTEUX, laboureur à Bermering et Odile SCHWARTZ sa femme
de la moitié en une maison à Bermering (346 livres 17 sols ).
Témoins : Henry RITTER, Nicolas POTOT huissier.

 

27.07.1696 Traité
entre Etienne JACQUIN, maître potier demeurant à Sarrelouis, Charles MONCEL, laboureur demeurant à Château-Bréhain tant en son nom que se faisant fort de Marie JACQUIN sa femme, Dominique LOUIS, marchand boucher à harroué à cause de Claudine JACQUIN sa femme et Alexandre BAUDOT laboureur demeurant à Château-Bréhain à cause d’Anne-Marie JACQUIN sa femme d’une part,
Anne-Marie CÉSAR veuve de défunt Jean JACQUIN, potier d’étain de Dieuze, d’autre part
lesquels étaient sur le point d’entrer en procès pour raison de l’exécution du traité de mariage d’entre ledit JACQUIN et Anne Marie CÉSAR passé par devant Christophe Klein, notaire à Dieuze, le 8 octobre 1676, et aussi pour l’exécution du testament passé par défunt Jean JACQUIN par devant Claude Guyon, aussi notaire à Dieuze le 24 novembre 1684.
Anne Marie CÉSAR a présentement payé à Etienne JACQUIN et consors lesquels se déportent de toutes leurs prétentions et accordent qu’elle puisse jouir paisiblement de tous les effets mobiliers et immobiliers délaissés par Jean JACQUIN leur frère et beau-frère sans préjudice de la donation faite auxdits cédants par ledit Jean JACQUIN de sa part de la boutique qui lui appartenait à Bouquenom.
Témoins : Etienne TEMBLAIRE, maître cordonnier, Christophe FONTENOY, maître serrurier de Dieuze.
En marge : 07.06.1700 Ratification par Claudine JACQUIN épouse Dominique LOUIS.

 

28.07.1696 Insinuation
par Marie CALAIN femme de Humbert LENOIR, meunier au moulin de Hinguesange
d’un contrat de vente fait par son mari au profit de Charles BELLAIRE, prêtre curé de Tincry, d’une maison située au village de Wuisse avec les granges et étables et meix, passé par devant maître Thibault, tabellion de l’évêché de Metz le 26 courant.
Témoins : Nicolas POTOT, arpenteur royal en la prévôté de Dieuze, Jean NOIRJEAN, maître cordonnier à Dieuze.

 

29.07.1696 (à Bassing) Vente
par Nicolas THINOT se portant fort de Jean THINOT, lequel a promis faire ratifier les présentes par Nicolas SOUDAN, Christophe CUNY et léonard MARTIN, tous frères et beaux-frères, fils et beaux-fils de défunt Christophe THINOT laboureur de Bassing, du consentement de messire Jean Charles DUNESME, chevalier, baron et seigneur du Dordal
à Jean JOBLOT, maçon demeurant à Domnom
d’une masure avec usuaire devant et derrière l’égayoir du village provenant originairement de Nicolas MANN, pour la somme de 6 louis d’or neuf valant 4 livres l’un.
Témoins : Monsieur DUNESME, Pierre ROT.

 

30.07.1696 Dettes
de Humbert LENOIR, meunier au moulin de Hinguesange
envers Dominique CALAIN, jeune fils majeur d’ans demeurant à Dieuze
Témoins : Joseph BLANPAIN, contrôleur des exploits de cette ville, Jacques NOIRJEAN, maître cordonnier de Dieuze.
En marge : 27.10.1697 Dominique CALAIN reconnaît avoir reçu la somme de 150 livres.
En marge : 05.07.1699 Dominique CALAIN recoannit avoir reçu les 30 livres restant et consent à la radiation.

 

30.07.1696 Constitution de rente (5 F faisant 2 livres 3 sols 5 deniers de rente au principal de 42 livres 17 sols
par Claude LARBOULETTIER, bourgeois de Dieuze et Françoise DESSEY sa femme
envers Catherine MOUGEOT veuve du sieur OLRY dit LAVAULX demeurant à Dieuze.
Témoins : Louis et Jean-Pierre GUYON, fils majeurs de Dieuze.
En marge : 11.12.1708 Claude François LOMBARD, créditeur de la constitution reconnaît avoir reçu dudit LARBOULETTIER la somme de 42 livres 17 sols et consent à la radiation.

 

30.07.1696 Constitution de rente (5 F faisant 2 livres 3 sols 5 deniers de rente au principal de 42 livres 17 sols)
par Jean PISSAMBERT, maître maréchal des poêles de la saline de Dieuze et Anne EPVRE sa femme
envers Catherine MOUGEOT veuve du sieur OLRY dit LAVAULX demeurant à Dieuze.
Témoins : Charles SIMON, tailleur d’habits, Louis GUYON,
En marge : 22.05.1709 Claude François LOMBARD, maître chirurgien, l’un des enfants de la créditrice et comme ayant son droit a confessé avoir reçu de Henry SOUDART par les mains de Henriette PISSAMBERG sa femme la somme de 42 livres 17 sols et consent à la radiation.

 

 

15.08.1696 Traité de mariage
Jacques TURPIN fils de  défunt Jean, ancien garde du Roy à Paris et Marie VIOLETE assisté de Nicolas BUSSELOT, écuyer, tailleur des bois de la saline, Jean-Martin DUCHATEAU, trilleur, André de XOUSSE, conseiller, receveur, Jacques de XOUSSE, avocat en parlement.
Nicole PORTEFIN fille de Louis, procureur fiscal à Méru en Beauvaisis et défunte Anne de CHAUMONT, assistée de Pierre PRUDHOMME, officier au port de Paris, Françoise PORTEFIN sa femme, beau-frère et sœur, Louis BARBARAT, directeur général des salines de Lorraine, François CHERON, contrôleur de la saline de Dieuze.
Témoins : Pierre BEUGNON, contrôleur des cuites de la saline, Nicolas TOUSSAINT, portier.

 

 

18.08.1696 Traité de mariage
Nicolas BELNY, maréchal des logis de la compagnie de Lautrec, au régiment de Talmont, fils de Nicolas, bourgeois de Clermont en Beauvaisis et Marie LECLERC, assisté de François Pierre CHERON, contrôleur des salines de Dieuze, Georges PIERRON, huissier, Joseph BLANPAIN, contrôleur des exploits, ses bons amis.
Odile BARBIER veuve Didier ANDRÉ assistée de Etienne ANDRÉ, maître boulanger à Dieuze, beau-père, André GUYON, maître huilier à Dieuze, son allié, François COTTE, écuyer, lieutenant général au bailliage de Dieuze, Jean PLANCHON, chirurgien à Dieuze, ses bons amis.
Il est du a la future épouse la somme de 1 200 livres tant par François MARIOTTE d’Alaincourt que Dominique VALTER de Guébling,  provenant du prix de la vente à eux faite de sa part en une métairie située au village de Bédestroff provenant originairement de défunte Alix MAFFROY son ayeule maternelle.
Témoins : André BERTRAND, maître tailleur d’habits, Claude GANGLOFF jeune fils de Dieuze.

 

19.08.1696 Dette
de Joseph GROSVALET, marchand huilier demeurant à Bourdonnay
envers Jaacob SPIRE, juif, de Dieuze (70 livres).
Témoins : Jacques NOIRJEAN, maître cordonnier, Louis GUYON, fils majeur, de Dieuze.
En marge : 06.05.1696  Le débiteur consent à la radiation.

 

20.08.1696 (à Morhange) Donation
par demoiselle Anne Marie SELTZER d’ELVANGE, fille majeure d’ans résidant à Morhange assistée de Jean Nicolas SELTZER d’ELVANGE, écuyer, seigneur du fief de Baronville, grand bailly du comté de Morhange son oncle et tuteur
à Anne Marguerite SELTZER d’ELVANGE, aussi fille majeure d’ans demeurant à Morhange, sa sœur
de tout ce qui lui appartient tant en succession directe que collatérales
à condition de par l’acceptant loger, nourrir, habiller, blanchir et entretenir la donatrice sa vie durant selon sa condition.
Témoins : Christophe BREM, procureur d’office à Morhange, Jean FRITZ, garçon boulanger.

 

22.08.1696 Insinuation
par Jean PLANCHON, maître de la poste de Dieuze d’une promesse à lui faite par gaspard GÉRARDIN le 20 avril 1695 portant 43 livres 14 sols.

 

28.08.1696 Echanges
entre Georges PIERRON, huissier en la prévôté de Dieuze, au nom et comme père et tuteur naturel de Christophe, Anne et Nicolas PIERRON ses enfants mineurs d’avec feue Marie HAMAN sa première femme d’une part
et Jeanne Agnès HAMAN fille majeure d’ans demeurant à Dieuze d’autre part.
Ledit Georges PIERRON emporte pour ses enfants tous les droits, causes, noms, raisons, actions, et prétentions tant de successions directes que collatérales en tous les droits sur les biens immeubles sis à Guinzeling et en contrepartie il cède sa part en une maison à Dieuze.
Témoins : Léger GUYON, Nicolas NOEL, maître chirurgien à Dieuze.

 

01.09.1696 Dette
de Jacques TURPIN étant présent en cette ville
envers le sieur Pierre PRUDHOMME ci-devant officier sur le port de Paris demeurant présentement en la saline de Dieuze (230 F).
Témoins : André de XOUSSE, conseiller receveur des deniers patrimoniaux et d’octroi de Dieuze, Louis GUYON, fils majeur d’ans de Dieuze.

 

03.09.1696 Quittance
donnée par Etienne ANDRÉ, bourgeois de Dieuze
à Jean MARTZLOFF, laboureur ci-devant demeurant à Guéblange et à présent à Vergaville
de la somme de 200 F barrois.

 

05.09.1696 Dette
de Jean PETITJEAN, laboureur demeurant à Guermange
enevrs Charles FELTIN, maître tailleur d’habits demeurant à Assenoncourt et Elisabeth MARTIN sa femm, Pierre et Claude MARTIN, enfants mineurs de feu Jean MARTIN acceptant par ledit LENOIR leur tuteur chacun pour un tiers (511 F 6 Gros barrois faisant 219 livres 4 sols)
Témoins : Gaspard MERCY, ci-devant échevin en la justice locale de Dieuze, Nicolas MONFORT, marguillier de Dieuze.
En marge : 20.12.1698 Radiation.

07.09.1696 Dette
de Jacques LEROY, laboureur à Angviller
envers Jacob SPIRE, juif demeurant à Dieuze (27 livres tournois)
restant du prix d’un cheval à lui vendu.
En marge : 11.04.1697 Radiation.
Témoins : Christophe CURÉ, maître cordonnier, Louis GUYON, fils majeur.

 

.

 

17.09.1696 Vente
par Gaspard MERCY, ci-devant échevin en la prévôté de Dieuze et Dieudonnée JACOB sa femme à cause d’elle et Barbe JACOB veuve de Jean CESAR, demeurant à Dieuze, chacun pour le moitié
à François HENRY, laboureur à Basse-Lindre et Claudine TOUSSAINT sa femme
d’une place masure à Lindre allant à la chapelle entre la maison de cure d’une part et le sieur Claude FINOT d’autre part (105 livres tournois).
Témoins : Michel NICOLAS, maître tailleur d’habits à Dieuze, Pierre LHUILLIER, jeune fils de Dieuze.

 

17.09.1696 Insinuation
par Georges PIERRON, huissier en la prévôté de Dieuze d’un acte de donation passé le 15.09.1696
par Anne Marie CORDOZE, veuve du sieur Pierre CHOPIN demeurant à Dieuze, ayant mis en considération sur une sérieuse reflexion le bon traitement et assistance qu’elle a reçu depuis un long temps de Georges PIERRON, huissier en la prévôté de Dieuze et Anne HENRY dite LAMIRAY sa femme
lui donne deux fauchées de pré à Dieuze au dessous des fossés tirant sur la Seille, deux autres fauchées sur la neuve Seille.
Témoins : André BERTRAND, Raymond BAZILLON, maîtres selliers de Dieuze.

 

18.09.1696 Dette
de Gobert DAUTREMONT habitant de Rorbach tant en son nom que fort de Jean DECHERY et Nicole LEMAIRE sa femme, ses beau-père et belle-mère
envers Nicolas NETTELET de Rorbach (110 livres tournois)
Témoins : François HENRY, maître boulanger à Dieuze, Louis GUYON, fils majeur à Dieuze
En marge 10.12.1696 Radiation

 

03.10.1696 Vente
par Claude LARBOULETTRIER, bourgeois de Dieuze et Françoise DESSEY sa femme
à Pierre JUSTROBE dit MONTFORT, maître chirurgien à Dieuze et Françoise PANIGOT sa femme
d’une maison en la grand rue vis-à-vis de la paroisse (642 livre 17 sols tournois)
les acquéreurs s’obligent à payer 850 F barrois aux dames religieuses de la congrégation Notre Dame qu’ils lui doivent par constitution passée par devant maître Christophe Klein, notaire, 500 F à Nicolas HACHON, marchand tanneur à Vic aussi par constitution, 150 F aux vendeurs.
Témoins : Jean-Pierre GUYON, Louis GUYON, fils majeur d’ans de Dieuze.
En marge : 04.10.1696 Les acquéreurs consentent à la résolution de la vente.

 

04.10.1696 Vente
par Claude LARBOULETTRIER, bourgeois de Dieuze et Françoise DESSEY sa femme
à Jacques NOIRJEAN, maître cordonnier de Dieuze et Catherine MACQUART sa femme
d’une maison en la grand rue vis-à-vis de la paroisse (655 livre 7 sols tournois)
les acquéreurs s’obligent à payer 850 F barrois aux dames religieuses de la congrégation Notre Dame qu’ils lui doivent par constitution passée par devant maître Christophe Klein, notaire, 500 F à Nicolas HACHON, marchand tanneur à Vic aussi par constitution, 100 F aux vendeurs.
Témoins : Georges TEMBLAIRE, maitre cordonnier de Dieuze, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.
En marge : 22.07.1697 L’acquéreur consent à la résolution.

 

06.10.1696 Vente
par Humbert NOMBROT, laboureur à Gelucourt et Claudine GABRIEL sa femme
à Nicolas DIEULIN, laboureur à Gelucourt et Anne GIGOULT sa femme
d’une pièce de pré à Gelucourt (30 livres tournois).
Témoins : Jacques NOIRJEAN, maître cordonnier de Dieuze, Louis GUYON fils majeur de Dieuze.

 

08.10.1696 Vente
par Jean LENOIR, tailleur d’habit demeurant à Mulcey
à Pierre BOITTEUX, laboureur à Bermering et Anne Odile SCHWARTZ sa femme
de tous ce qui lui appartient provenant de Jean LENOIR et Marguerite FISCHER ses père et mère à Bermering (128 livres 11 sols).
Témoins : Adam LAURENT, marchand bourgeois de Dieuze, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.

 

08.10.1696 Dette
de Christophe MORHAIN, de Blanche-Eglise
envers Nicolas MARIEN de Blanche-Eglise (300 F barrois)
la somme a été mployée à la construction d’une maison à Blanche Eglise
Témoins : François HENRY, maître boulanger, Louis GUYON, fils mineur de Dieuze.
En marge : 07.11.1703 Gabriel SEHOLTZEN, capitaine prévôt et gruyer de Sarralbe comme ayant épousé Barbe Elisabeth MARIEN l’une des enfants mineurs dudit MARIEN a reçu la somme de 100 F barrois acompte de la somme prétée.

09.10.1696 Dette
de Jean JACQUOT, laboureur à Dieuze
envers Catherine MOUGEOT veuve du sieur LAVAUX demeurant à Dieuze (55 livres 5 sols 6 deniers pour cause de tressent en grain que le detteur était demeuré redevable envers elle et le surplus porté en une promesse cédée à la créditrice par Catherine DIDIER veuve de Dominique CLAUDE du 31 octobre 1693 portant 55 F barrois.
Témoins : Jean NOIRJEAN, maître cordonnier, Louis GUYON, fils majeur, de Dieuze.

 

10.10.1696 Bail
laissé par Louis MALHOMME dit BEAUMONT, huissier en la prévôté de Dieuze
à Didier PIERRE, laboureur à Kerprich
d’une vache et d’une genisse (36 livres tournois).
Témoins : Georges DORÉ, hôtelain, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.

 

13.10.1696 Bail
laissé par Louis MALHOMME dit BEAUMONT, huissier en la prévôté de Dieuze
à Jean TIETREMAN, meunier au moulin de Guéblange
de deux vaches et un bœuf (15 livres).
Témoins : François HENRY, maître boulanger, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.

 

27.10.1696 Dettes
de Anne Marie ESSELIN femme de François FAUCHER, retenu es prison de la Conciergerie du palais de Metz, tant en son nom que se portant fort de son mari
envers Jean-Michel BOUR de Hellimer (375 livres)
à laquelle somme le créditeur a bien voulu liquider ses prétentions qui lui sont adjugées par arrêt de la Cour contre ledit FAUCHER.
Témoins : Jean BAPTISTE, avocat en parlement, Henry RITTER, huissier en la prévôté de Dieuze.

 

29.10.1696 Dette
de Henry BAYETTE, laboureur à Ommerey
envers Anne DESBOEUFS veuve de Sébastien PARISOT de Donnelay (300 livres tournois).
Acte rayé.

 

29.10.1696 Engagement
par Henry BAYETTE, laboureur à Ommerey
envers Annes DESBOEUFS veuve de feu Sébastien PARISOT de Donnelay
Il promet de voiturer à Donnelay 7 paires de quarte mesure de Marsal.
Acte rayé.

 

29.10.1696 Dette
de Henry BAYETTE demeurant à Ommerey
envers Claude Vincent, Marie et sébastien PARISOT enfants mineurs , acceptant par Anne DESBOEUFS leur mère et tutrice naturelle (300 livres tournois).
Témoins : Georges TEMBLAIRE, maitre cordonnier, Louis GUYON, fils majeur, de Dieuze.

 

02.11.1696 Vente
par le sieur Henry BADOROT demeurant à Lostroff
à Nicolas BALTZ, laboureur demeurant à Assenoncourt et barbe PETIT sa femme
d’une place masure à présent en nature de chenevière et défrichée à Assenoncourt provenant de feu François BIZE, archiprêtre de Vergaville (36 livres tournois).
Témoins : Georges WAGNER, maître maçon de Dieuze, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.

 

03.11.1696 Bail
laissé par Jean GÉRARD, laboureur à Assenoncourt
envers Mathis VERRIER d’Assenoncourt
de deux  vaches et une genisse (12 livres tournois).
Témoins : Jean HUSSON, Jacques de XOUSSE, avocats en parlement à Dieuze.

 

03.11.1696 Dette
de Mathis VERRIER d’Assenoncourt
envers Jean GÉRARD, laboureur  (33 livres tournois).
Témoins : Georges PIERRON, huissier, Louis GUYON, fils majeur, de Dieuze.

 

05.11.1696  Insinuation
par Jacques GÉRARD, prêtre et curé d’Hilsprich
d’une vente à Insming le 10.09.1696
par François FERN, laboureur à Insming
à Jacques GÉRARD, prête et curé de Hilsprich
d’un patural sur le ban d’Hilsprich. (22 écus).
Témoins : Jean CAMUS, d’Insming, Henry HOUDY, régent à Insming

 

05.11.1696 Insinuation
par Hans-Adam HOUPERT
d’un acte de vente passé à Insming le 23.10.1696
par Marcus KNÖPFLER et Hans Peter HOLTZ , tous deux bourgeois de Sarreguemines
à Jean-Adam HOUPERT et Jean HOUPERT, père et fils de Nelling, Marguerite SCHNEIDER et Catherine SONS leurs femmes
des trois quarts de la moitié de tous les biens provenant de feu Hans Peter KNÖPFLER de Sarreguemines en quoi ils puissent consister à Néling (930 livres tournois)
Témoins : Barthel BIRQUEL, Zacharus PFOLTUS

 

05.11.1696 (à Altroff) Vente
par Mengin WATRIN, manœuvre demeurant à Nelling
à Peter HOUPERT, laboureur demeurant à Insming et Anne Marie DUR
d’une place masure à Réning
que le vendeur a acquêté de Nicolas CUNY d’Albestroff et Catheirne PONCIN sa femme (94 livres tournois).
Témoins : Nicolas RAPP, laboureur demeurant à Léning, Christophe REB, d’Altroff.

 

05.11.1696 Insinuation
par Peter HOUPERT demeurant à Insming d’un acte de vente passé le 30 juillet 1696
par Sibille RIEB de Saint-Avold et Nicolas RIEB, maître chirurgien demeurant à Insming et ses consorts
à Peter HOUPERT d’Insming et Anne Marie DOUR sa femme
de tous les biens provenant de la succession de Georges RODT à Insming (30 livres).
Témoins : Jean TONNELIER, maître cordonnier, Wilhelm KEGLER de Petit Tenquin.

 

05.11.1696 Insinuation
par Nicolas RAP, laboureur à Léning d’un échange  le 25.06.1693
Echange entre Michel ZERLAUT, maçon à Altroff et Nicolas RAP, laboureur et habitant de Léning.
Michel ZERLAUT laisse une fauchée de pré venant du côté de sa femme qu’elle a hérité de son père et aussi un sixième dans une pièce provenant de Simon BIRRE.
Ledit Nicolas RAP donne 3 quarts de terre provenant de son père.
Témoins : Jean-Claude CREMER, maire à Léning, Nicolas HUMBERT,(signe HUPERT)  maire pour Monseigneur le Prince de Lixheim, gens de justice de Léning.

 

10.11.1696 Déclaration
de Christophe GOEITMAN lequel a laissé
à Austher GRAND 3 fauchées de pré pour 20 écus.
Témoins : Jacues ETIENNE, charpentier à Insming, Pierre GILLET.

 

29.11.1696 Donation
par Dame Catherine MOUGEOT veuve du sieur LAVAUX demeurant à Dieuze
laquelle reconnaissant qu’il n’y a rien de plus juste et raisonnable que de rendre à Dieu les biens qu’il a pku à Sa Divine Majesté lui départir en ce monde et qu’elle ne le peut mieux faire qu’en les remettant es mains de Ceux qui se soumettent à Son Service pour être employé et dédié à son Honneur, aurait dès longtemps conçu une sincère intention et bienveillance envers les Révérends Pères Minimes du couvent de cette ville
acceptant par le Père DanielMÉGUIN, vicaire, Louis GUILLAUME, Jean-Chrisostome LENOIR, composant lacommunauté du couvent
de la somme de 300 F barrois faisant 128 livres 11 sols pour être dit et clébré la quantité de 300 messes basses aussitôt son décès arrivé.
Témoins : Jean PERLINGUET, marchand boucher, Henry Dominique VAUTRIN, étudiant demeurant à Dieuze.

 

07.12.1696 Insinuation
par  Jean SCHOBLOCH, maçon demeurant à Domnom
d’une vente à lui faite sous seing privé le 23 juillet dernier par Nicolas THINOT et consors.

 

10.12.1696 Vente
par Dominique BRAVILLE, habitant la Rouge Moitresse au nom et comme père et tuteur naturel de Charles BRAVILLE son fils mineur de son premier mariage avec feue Jeanne WAILLY
à Nicolas et François WAILLY, frères, fils majeurs demeurant à la Haute-Lindre
de tous les biens appartenant aux mineurs à Buire en Thiérache (52 livres 1 sols) au moyen de quoi les mineurs sont déchargés envers l’acquéreur de la somme de 30 livres pour la nourriture pendant 15 mois.
Témoins : Louis et Jean-Pierre GUYON, fils majeurs.

 

10.12.1696 Bail
laissé par Christophe KLEIN, conseiller du Roy, prévôt, juge royal de Dieuze, André de XOUSSE, receveur des deniers patrimoniaux et d’octroi, propriétaires du moulin de Dieuze
à Pierre KREMPT, hôte du Cheval Blanc de Vergaville (6 années, 1 louis d’or par an et 166 resaux de bon blé froment, 2 porcs de cent livres chacun les entrailles otées, 6 bons chapons vifs et en plumes), sans possibilité de laisser le moulin à d’autres ni arrière sous fermer sans le consentement des laisseurs ni souffrir ou permettre aucun passage pour aller dans un prétendu meix que Jean-Pierre SUISSE, ancien meunier dit avoir acheté.
Témoins : Joseph BLANPAIN, contrôleur des exploits, Etienne TEMBLAIRE, maître cordonnier

 

30.12.1696 Bail
laissé par Catherine MOUGEOT veuve du sieur LAVAULX demeurant à Dieuze
à Jean LOUIS de Dieuze
d’un jardin à arbres à Dieuze (6 années, 15 livres par an) à charge de l’entretenir de bonnes fermetures et de vives haies aux endroits où il n’y en a point, y planter 4 estalons chaque année et les entretenir. En telle sorte qu’il y en ait 24 en bon état à l’expiration, et empêcher toute personne tant à pied qu’à cheval de passer dans ledit jardin.
Témoins : Pierre JUSTROBE dit MONTFORT, maître chirurgien, Louis GUYON, fils majeur de Dieuze.